rhume

Rhume: Se soigner avec les huiles essentielles

Pourquoi opter pour les huiles essentielles en cas de rhume, syndrome grippal et autres affections par les maux d’hiver ? Les huiles essentielles sont des extraits naturels de plantes, elles ont des vertus magiques sur la santé sans présenter d’effets indésirables.

Beaucoup de personnes choisissent ces remèdes naturels pour leur efficacité sans faire recours aux produits chimiques de l’industrie pharmaceutique. En cure préventive ou curative, les huiles essentielles sont un bon allié santé en hiver, il faut juste suivre les instructions et conseils des spécialistes en aromathérapie.

Rhume: Se protéger avec l’huile essentielle de Ravintsara

Dés les premiers symptômes, picotement de la gorge, mal de tête, nez bouché… n’attendez pas que le rhume ou la grippe s’installe. Commencez le traitement avec l’huile essentielle de ravintsara, elle est très efficace contre les infections des voies respiratoires. Ce remède naturel est relaxant, il combat les infections bactériennes et virales. C’est un bon expectorant en cas de toux et aide à combattre les inflammations  de la sphère ORL (nez, oreille et gorges et les cavités du sinus)

  • Mode d’emploi : Elle peut être utilisée pure, ou diluée dans une huile végétale bio ou en synergie avec l’huile essentielle de menthe poivré ou d’eucalyptus radié. Appliquée en friction sur le thorax et le dos, 2 fois / jour en préventif.  Pour traiter une infection virale des voies respiratoires une fois installée, faites des massages des mêmes zones 5 fois /jour.

Stimuler son immunité grâce à l’huile essentielle de Niaouli

L’huile essentielle de niaouli est un excellent remède contre le rhume et le syndrome grippal. Elle aide à stimuler les défenses naturelles du corps pour combattre les maux de l’hiver.  Cette huile a des vertus anti-inflammatoire, antivirale, antibactérienne et énergisante. Elle est recommandée comme cure préventive et comme traitement contre les pharyngites, laryngite, rhume et grippe.

  • Mode d’emploi : En inhalation sèche, posez 2 gouttes d’huile essentielle de niaouli sur un mouchoir, inhalez 4 à 5 fois / jour.

En inhalation humide : versez 6 gouttes de cette huile dans un bol d’eau bouillante, couvrez la tête et le bol avec une serviette, inhalez la vapeur dégagée pendant 10 mn.

Elle peut être utilisée en diffusion, en ajoutant quelques gouttes à votre diffuseur, son odeur citronnée est très agréable.

Rhume: Les vertus de l’huile essentielle d’Eucalyptus radié

L’Eucalyptus radié  est riche en eucalyptol, un composé organique qui donne à l’huile essentielle de cette plante d’innombrables  vertus. L’huile essentielle d’eucalyptus radié est le parfait traitement des inflammations et infections des voies respiratoires et de la sphère ORL.

C’est un antipyrétique, un antiseptique, un antiviral et un antibactérien. Cette huile essentielle est un excellent expectorant, décongestionnant, antitussif, bronchodilatateur, utilisée an cas de bronchite et asthme. Pour son activité rubéfiante, elle aide à soulager les douleurs articulaires et musculaires ressenties lors des rhumes, grippes et angines.

  • Mode d’emploi : En diffusion dans les pièces, l’huile essentielle d’eucalyptus radié assainit l’air et prévient les maladies hivernales. Sa douce odeur donne de la fraicheur à l’ambiance. En inhalation pour dégager le nez bouché, déposez 2 gouttes de cette huile sur un mouchoir et inhalez à volonté. Elle est utilisée en synergie avec l’huile essentielle de romarin et de ravintsara (2 gouttes de chaque huile essentielle) pour masser le dos et le thorax.
  • Pour les asthmatiques et les sujets atteints de cataracte, l’inhalation et la diffusion sont contre-indiquées.

Traiter le syndrôme grippal avec l’huile essentielle de menthe poivrée

Largement utilisée pour son agréable odeur mentholée, l’huile essentielle de menthe poivré est un antalgique de référence. Elle est recommandée en cas de maux de tête et des inflammations ORL. En cas de rhume, elle dégage le nez et les voies respiratoires et soulage les douleurs. Reconnue aussi comme traitement naturel en cas d’herpes labial, en cas de nausées, troubles digestifs et fatigue psychique et physique.

  • Mode d’emploi : Pure, appliquée, sur les ailes du nez et sous les narines, elle donne un effet immédiat en débouchant le nez. Elle est recommandée en inhalation en cas de rhume. Elle est administrée en inhalation humide aussi : mettre 5 gouttes d’huile essentielle de menthe poivrée dans un bol d’eau bouillante. Se couvrir la tête et le bol pour inhaler la vapeur bénéfique pendant  8 à 10 minutes.

Comment traiter naturellement bébé en cas de rhume ?

Les huiles essentielles sont ne sont pas recommandées pour les enfants, mais sous prescription médicale et avec un bon usage, les bébés peuvent bénéficier de leurs bienfaits. Quand bébé présente les symptômes d’un rhume, il est possible de le soulager avec des applications locales d’un mélange d’huiles essentielles. Ce remède naturel n’exclut pas la consultation d’un pédiatre, surtout en cas de fièvre persistante et d’encombrement des voies respiratoires hautes et poumons.

  • Mode d’emploi : Mélanger 1 goutte d’huile essentielle d’eucalyptus radié, 1 goutte d’huile essentielle de tea tree, 1 goutte d’huile essentielle de ravintsara et 5 gouttes d’huile végétale bio (huile d’olive, huile d’amande douce). Ce mélange s’applique en massage sur le dos, thorax, le cou, derrière les oreilles et la plante des pieds. Un doux et bénéfique massage qui se fait 3 fois / jour.  Ce traitement ne doit pas dépasser les 5 jours.

Contre-indication et précautions d’emploi

Bien que les huiles essentielles ont de nombreuses vertus.  Elles représentent d’excellents remèdes naturels pour les inflammations et infections hivernales mais elles doivent être utilisées sur avis de spécialistes. Afin d’en faire bon usage sans courir aucun risque, il est conseillé de suivre les mises en gardes suivantes.

  • Les huiles essentielles sont contre-indiquées pour les femmes enceintes et allaitantes.
  • Elles sont déconseillées pour les enfants de moins de 6 ans sauf prescription médicale
  • Les doses prescrites sont à respecter rigoureusement, à une goutte prés.
  • Les durées d’utilisation ne doivent pas être prolongées sans avis médical.
  • Les voies d’administration sont à respecter (certaines huiles essentielles ne sont pas administrées par voie orale, elles présentent un danger de toxicité).
  • Les huiles essentielles ne s’appliquent pas sur une peau lésée ou irritée.
  • Bien se laver les mains après utilisation, éviter le contact avec les yeux et les muqueuses.